Un article sur KonKeyZ et c’est même pas Noël?

Aujourd’hui ayant été une journée particulièrement bonne, je me suis dit qu’un article ici était un bon moyen pour célébrer, de par son exceptionnalité (sur internet ils disent que c’est un vrai mot, alors c’en est un).

J’ai en effet en ce jour du lundi 20 avril 2015 commencé mon stage de fin d’études, théoriquement dernier stage de ma vie, et bien parti pour en être le meilleur. Je m’explique :

Tout a débuté lorsque j’ai ce weekend reçu un mail de la part de mon maître de stage, m’indiquant les identifiants de ma nouvelle boîte mail, ainsi que de la messagerie instantanée. J’ai trouvé la démarche assez rare pour être soulignée. J’avais d’ailleurs un message de la part de mon CEO qui m’attendait sur la-dite messagerie, me souhaitant la bienvenue alors que mon stage n’avait même pas encore commencé.

C’est donc un compte déjà pré-configuré et un poste de travail installé et prêt à fonctionner que j’ai découvert ce matin en arrivant. Ça peut paraître bête mais l’effet était réussi : j’ai été en confiance instantanément et le contact a tout de suite été très bon. S’en est suivie une réunion avec mon maître de stage durant laquelle il a présenté un planning pour toute la semaine qu’il avait lui-même créé, regroupant entre autres des workshops (séances de réflexion/concertation) hebdomadaires ou encore une heure quotidienne consacrée à ma formation. C’est la première fois que j’ai vraiment l’impression de faire un stage.

On entend constamment que des stagiaires sont engagés à faire le travail de permanents, qu’ils ont les inconvénients du permanent mais pas les avantages. On en vient donc naturellement à oublier que la nature du stage est avant tout basée sur la transmission de savoir, et c’est moi même une facette que je n’avais jamais vraiment rencontrée.

On peut regretter l’arrivée tardive d’une telle opportunité, c’est en effet pas lors de mon stage de fin d’études que mon besoin de formation est le plus grand, mais c’est tout de même un confort non négligeable que j’aurai durant ces 6 mois et qui je pense impactera fortement mon travail. Time will tell.